Le temps le plus festif de l’année — ou presque


Souvenez-vous :

La ligne d’aide téléphonique d’Unison est là tout au long du temps des fêtes pour répondre à tous les problèmes. Visitez fondsunison.ca/conseil-sante/


Le mois de décembre est souvent rempli de bonheur, d’amis et de réunions de famille, mais il peut également représenter beaucoup de stress et de frustration. La liste de choses à faire ne fait que s’allonger, alors que votre patience, elle, s’amenuise. Les partys, le magasinage, la cuisine et les déplacements s’ajoutent aux responsabilités de tous les jours, nous laissant épuisés, stressés et en proie aux mauvaises humeurs et au manque d’énergie.

Voici alors quelques trucs à garder en tête pour empêcher le stress d’envahir vos festivités.

Soyez réaliste

On peut éliminer une grande partie du stress en laissant tomber les scénarios préconçus et en réduisant nos attentes envers nous-mêmes ainsi qu’envers les autres. Allez-y à votre rythme et tentez de faire vos plans à l’avance. Fixez-vous des limites (quantité de plats à cuisiner, heure de départ, etc.) avant que les soirées commencent et respectez-les. Aussi, ne cédez pas à l’impression que vous devez tout faire comme toujours. Si les traditions ne vous plaisent pas, il n’y a aucun mal à vous éviter ce stress et à faire les choses différemment.

Prenez soin de vous

Si vous vous sentez débordés par les responsabilités et les obligations, prenez soin de vous-même, dites « non » et prenez le temps de vous reposer. Faites ce qui vous permet de vous recharger d’abord et retournez festoyer ensuite.
Protégez-vous contre la grippe saisonnière et le stress des fêtes en respectant autant que possible vos habitudes alimentaires, votre sommeil et votre exercice quotidien.

Soyez présent

Les personnes anxieuses auront tendance à s’éterniser sur ce qui a (ou pourrait) mal tourné. Rester dans le présent vous aidera à combattre le stress et l’anxiété. Prenez cinq minutes ou au moins quelques respirations pour vous concentrer sur le moment présent – l’éclat des lumières, l’odeur de la bonne nourriture, le sourire d’un ami – et laisser l’anxiété se retirer.

Faites le plein de lumière

Même si vous ne souffrez pas de trouble affectif saisonnier (TAS), les jours qui raccourcissent et le ciel qui s’assombrit peuvent tout de même contribuer à détériorer votre moral et augmenter votre stress. La lumière du soleil fait partie de ce qui permet à notre cerveau de produire les neurotransmetteurs qui aident à combattre la dépression et l’anxiété. Alors, passez plus de temps près de la fenêtre, ou bien enfilez vos mitaines et allez faire un tour à l’extérieur lorsque vous apercevez le soleil.

Si vous souffrez de TAS, parlez à votre médecin de luminothérapie et d’autres options de traitement qui vous sont offertes.

 

Vous avez d’autres questions? Consultez notre Foire aux questions et nos modalités d’inscription – ou bien décrochez tout simplement le téléphone et appelez la ligne d’aide au 1-855-9UNISON (1-855-986-4766)

Les programmes d’Unison sont gratuits et entièrement confidentiels.

Tous les services sont fournis par Shepell.fgi
Accédez à plus de 700 articles d’experts en santé et bien-être www.workhealthlife.com

Les commentaires sont fermés.