Venir en aide à un être cher suite à un AVC

Près de 315,000 canadiens vivent avec les suites d’un AVC. Si l’un de vos proches a subi un AVC, vous devez être prêt – physiquement et mentalement – à participer à sa réhabilitation. Et puisqu’un AVC peut causer des séquelles tant au plan physique que mental, la route vers le rétablissement peut parfois être sinueuse.

Reconnaître les symptômes d’un AVC et être en mesure d’agir rapidement peut faire toute la différence pour la personne concernée. Visitez le site de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC afin d’en savoir plus sur les signes avant-coureurs : www.fmcoeur.on.ca

Conseils aux aidants

Si quelqu’un dans votre entourage a subi un AVC vous serez possiblement appelé à lui venir en aide dans le cadre de son rétablissement. Si vous êtes dans une situation d’aidant nous vous invitons à tenir compte des conseils suivants :

  • Évitez d’infantiliser les personnes qui ont subi un AVC. Traitez-les comme des adultes intelligents.
  • Demandez-leur si votre aide est requise avant de vous lancer. L’apprentissage de l’autonomie constitue une part importante du processus de rétablissement.
  • Accordez du temps au processus de deuil face aux facultés perdues
  • Certaines personnes progressent rapidement au cours des deux premières semaines suivant leur AVC. Après cette période attendez-vous plutôt à une amélioration plus lente et progressive.

Formez une équipe

Alors que vous aidez la personne chère suite à un AVC, ne croyez pas que vous devez tout faire seul(e). Il existe des professionnels dans différents domaines qui sont là pour vous aider : un neurophysiologiste peut aider à évaluer l’élocution, la concentration, la mémoire, la résolution de problèmes et la capacité d’attention; un ergothérapeute peut aider l’être cher à trouver de nouvelles façons de réaliser des tâches quotidiennes; un physiothérapeute peut aider à retrouver la mobilité et à maintenir un tonus musculaires dans les membres affectés.
Surtout, la clé du rétablissement complet suite à un AVC est la patience et la persévérance. N’hésitez pas à contacter un médecin ou un autre professionnel compétent si vous avez des questionnements dans le cadre du rétablissement de l’être cher, ou si vous vivez des difficultés dans votre rôle d’aidant.

Vous avez besoin d’aide ?

Peu importe qu’il s’agisse d’un problème de santé ou autre, s’il vous est devenu difficile de venir en aide à un être cher le Programme d’aide d’Unison est là pour vous. Appelez aujourd’hui afin d’être redirigé vers un professionnel qualifié qui vous offrira ses conseils d’expert, gratuitement et en toute confidentialité. Composez le 1-855-9UNISON (1-855-986-4766)

Tous les services sont fournis par Shepell.fgi
Accédez à plus de 700 articles d’experts en santé et bien-être
www.workhealthlife.com

 

Vous aimeriez vous impliquer auprès d’Unison ?

Il y a plusieurs moyens de soutenir Unison. Ça peut être aussi simple que d’aider à passer le mot en parlant d’Unison à vos collègues et amis. Placer un lien vers le site du Fonds Unison sur votre page Web ou vos réseaux sociaux. Ou parler d’Unison dans votre bulletin d’information.

Pensez à Unison comme étant le plan d’avantages sociaux de la communauté musicale, ou encore comme votre police d’assurance – votre filet de sécurité en cas d’imprévu. Nous ne pouvons le faire seuls et nous avons besoin de votre aide. Plusieurs membres de notre communauté ont eu recours à leur talent et à leurs réseaux afin d’amasser des fonds. Si vous aimeriez organisée une levée de fonds ou remettre en don à Unison une partie des bénéfices d’un événement, veuillez contacter la Directrice générale d’Unison, Sheila Hamilton, à shamilton@unisonfund.ca.

Lorsque vous donnez à Unison vous investissez dans la force, dans la résilience et dans le futur de l’industrie musicale canadienne. Notre engagement envers vous est de donner le rendement maximal à cet investissement.

Les commentaires sont fermés.